Pénibilité du travail : La CGTM/Martinique « exige » que soit envisagé :

| 29 avril 2011

Ghislaine Joachim-Arnaud-TD

L’ouverture de négociations encadrées par la Commission Paritaire Interprofessionnelle Régionale, de manière à garantir un dispositif de reconnaissance de la pénibilité qui prendra en compte la situation des particulière de tous les salariés en Martinique. et dit « NON » au travail qui devient de plus en plus pénible et dangereux.
La CGTM constate qu’on voit « se réduire l’espérance de vie des catégories professionnelles les plus exposées aux charges lourdes, aux contraintes posturales et aux risques psychosociaux. Chez les ouvriers de l’agriculture notamment, l’exposition aux produits phytosanitaires dangereux, a augmenté de manière considérable le développement des maladies invalidantes.Ces situations qui se dégradent et qui rendent la vie plus courte ne peuvent continuer dans l’indifférence de tous. » C’est pourquoi la CGTM exige que dans le cadre de la loi du 9 novembre 2010 portant réforme des retraites que soit envisagé : L’ouverture de négociations encadrées par la Commission Paritaire Interprofessionnelle Régionale, de manière à garantir un dispositif de reconnaissance de la pénibilité qui prendra en compte la situation des particulière de tous les salariés en Martinique.

Pour la CGTM
La Secrétaire générale
Ghislaine JOACHIM ARNAUD

Category: Actualité

Commentaires terminés