Soirée Spectacle pour Haïti avec l’ARmée et « Mounia »

| 1 mai 2011

Une soirée spectacle à but caritatif au profit de l’association « Mounia, pour l’amour des enfants » d’Haïti et de Martinique.

En raison, de l’implication partagée à venir en aide aux populations d’Haïti, « Mounia » a souhaité à l’occasion d’un spectacle vendredi dernier, 29 avril, mettre à l’honneur les Forces Armées aux Antilles (FAA) dans le but de collecter des fonds au profit des enfants défavorisés. Parce que beaucoup reste à faire sur cette île meurtrie, mais que les nombreuses initiatives ouvrent la voie de l’espoir et à la reconstruction.

En créant un évènement exceptionnel autour des FAA, acteurs et symboles de l’aide apporté en Haïti par la France, M. OROSEMANE utilisera les bénéfices dégagés pour l’aménagement de l’orphelinat «l’Etoile de Mounia », reconstruit par les FAA à la Croix des Bouquets. Un puits de 50 m de profondeur y sera creusé pour l’alimentation en eau.  Rencontre avec la Responsable Communication des Forces Armées aux Antilles, Madame LV Françoise Jégat.

Pourquoi ce partenariat, et quelle(s) aide(s) a apporté les Forces Armées en Haïti après le séisme ?

Les Forces Armées aux Antilles sont intervenues en Haïti dès le lendemain du 13 janvier pour porter assistance, dans une phase d’urgence aux populations victimes du séisme qui a totalement détruit Port-au-Prince et provoqué la disparition de nombreuses familles.

Les avions ont effectués des ponts aériens pour apporter les  secours sur place (800 personnes sécurité civile – gendarmerie)  et évacuer 1700 ressortissants dont 200 blessés. Les bateaux (Francis Garnier et Siroco) ont déchargé 2500 tonnes de chargement, matériel et fret. Les moyens militaires humains sont venus de Martinique, de Guadeloupe et de l’Hexagone (Génie) au profit de la population haïtienne.

Le mandat européen des FAA en Haïti qui s’est achevé le 30 septembre à permis, entre autres bilans, de reconstruire et  de réhabiliter 47 établissements d’enseignement, dont deux orphelinats.

L’un des deux situé à proximité du détachement français fut baptisé « l’Etoile de Mounia » lors de son inauguration par M.Sauval, représentant M. Didier Lebret Ambassadeur de France, en Haïti en présence de la marraine, Mme Mounia OROSEMANE, ex-mannequin-égérie d’Yves Saint-Laurent.

Au-delà du 30 sept, les Forces Armées aux Antilles, ont poursuivi leur soutien humanitaire à partir de la Martinique avec la livraison à l’aéroport de Port-au-Prince de produits de traitement pour l’eau dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de choléra, mais aussi de fret humanitaire collecté par Mme OROSEMANE au profit des enfants.

Dans le prolongement de l’aide déjà apportée à ce pays par les militaires français, Mme OROSEMANE s’est naturellement tournée vers les FAA pour organiser une soirée de prestige, dont les bénéfices seront intégralement reversés au profit des enfants défavorisés de Haïti et de Martinique..

Pour les FAA, l’organisation de cet évènement, permettra de mettre à l’honneur ceux encore présents qui ont participé à l’opération « Séisme Haïti 2010 ». De plus cette manifestation, atypique pour des militaires, doit offrir aux hommes et aux femmes servant aux Antilles une opportunité de prolonger leur engagement dans cette mission humanitaire.

Parlez-nous du spectacle et de son organisation…

L’armée de l’Air a ouvert pour l’occasion sa base aérienne du Lamentin comme support pour un défilé de mode Haute couture (dirigé par Mme OROSEMANE) avec la participation de 50 militaires des FAA Terre-Air-Mer et du Régiment du service militaire adapté de Martinique dans leurs différentes tenues règlementaires. Ils sont intervenus en alternance avec le défilé des mannequins.

Des jeunes filles du RSMa-M ont pu présenter au public les robes antillaises qu’elles avaient créées en défilant habillées avec  leur  réalisation.

Sur le tarmac, les moyens aériens d’intervention étaient présents : un CASA , un Puma, et un Fennec de l’armée de l’air mais aussi le Panther de la FS VENTOSE dont l’ensemble de  l’équipage avait participé du 11 au 13 septembre à la réhabilitation de l’Ecole de Tabarre et à la livraison de 44 tonnes de fret humanitaire.

Un bilan ?

Ce fut une rencontre de professionnels avec un  public généreux. Deux heures de spectacle dédié aux enfants d’Haïti.

Category: Actualité

Commentaires terminés