Une course pluvieuse aux multiples rebondissements

| 5 mai 2011

Steeve Tarreau patron de Tiboug Energie Body Minute

Le 1er mai le rendez-vous des yoles a eut lieu à Fort-de-France. Ce second jour du Challenge voulait rendre hommage à la Transat Bénodet/Martinique en prenant pour nom le Trophée Bénodet. Un fort joli programme était prévu. Mais le temps n’était pas au rendez-vous… Immersion.

« Depuis qu’on est ici il pleut plus que chez nous !!! » lançait rieur un membre de la délégation de Bénodet au mitan d’une rafale de vent,  debout, de l’eau jusqu’aux chevilles, à l’intérieur de l’embarcation dédiée à la presse de la Fédération des yoles rondes de la Martinique. Et il est vrai que pour la première sortie en mer des grandes yoles depuis l’évolution de l’institution organisatrice, le temps n’était pas au beau fixe, loin de là… Vent fort et tournant, pluie battante, fraîcheur mordante, furent, en effet, pendant quasiment toute la course, le lot de tous ceux qui s’étaient, ce jour là, risqués en mer. L’hécatombe qui s’en suivit-neuf équipages nageant autour de leur bateau en attendant d’être remorqués (voir encadré)- était finalement presque annoncée. Mais si les caprices de la météo firent le malheur de beaucoup, ils procédèrent en revanche au grand bonheur de quelques-uns. Que l’on n’attendait pas si tôt en fin de course. Ni au classement général…

Comme le notait Laurent Ursulet vice-président (et chargé de communication) de la Fédération des yoles rondes de la Martinique ; en nous donnant des précisions sur le déroulement de l’épreuve : « Ce matin nous n’avons pas été gâtés par la nature. Nous avons bien eu 17 yoles au départ, mais, à l’arrivée, il n’y en a eut que huit… Nous avons connu sur l’eau une période de grosses rafales avec des vents tournants. Cela a entraîné neuf dessalages. Et puis, nous avons eu une petite période d’accalmie. Mais, quand même, la pluie nous a beaucoup gênée. Il y a tout de même eut des rescapées. Des yoles qui ont pu tenir la dragée haute aux aléas du temps, et sont rentrées. Un gros vainqueur tout d’abord: la yole Joseph Cottrell. Qui a été pendant un certain temps à la tête de cette compétition. Mais quand les grosses rafales l’ont rattrapée, elle n’a pas pu suivre… Cela a permit à la yole Tiboug Energie de faire une course en tête pendant un certain temps. Quand le vent est tombé, il a fallut repartir. Et là, Cottrell a rattrapé son retard. Elle termine donc en première position devant Dr Roots, qui est revenue très fort aussi. Et en troisième position nous avons la yole Tiboug Energie qui, ce matin, nous a fait une grosse surprise. Car elle ne nous a pas habitué à cette place sur le podium… Il faut dire que nous avons à bord de cette yole un ancien patron qui est devenu instructeur : Georges-Henri Lagier. En quatrième position, on remarque l’arrivée de la yole Tania Chaussure qui a fait, également, pendant un moment, la course en tête. En cinquième position c’est la yole Brasserie Lorraine. La yole UFR/SIAPOC prend la sixième place. Elle a pu finir son parcours malgré une voile qui s’est déchirée au milieu de la course. En septième position nous retrouvons la yole de Trinité Lam’Karavel, qui reprend la compétition cette année. Enfin, en 8ème position , la yole de Sainte-Anne « Cap 110 ».

Au classement général pour cette deuxième journée, il y a un changement concernant la tête de ce challenge. Alors qu’après la première journée c’était la yole Rosette/Orange qui était en tête ; c’est maintenant Joseph Cottrel/Leader Mat qui prend la première place du challenge. Dr Roots/Zapetti qui était classée en quatrième position est maintenant en seconde position du classement général.»

Et si le classement fut quelquefois aussi surprenant, c’est qu’il est vrai que malgré (ou grâce à?) la météo hostile, cette étape du challenge fut de toute beauté. Car effectivement pleine de rebondissements et ceci jusqu’aux toutes ultimes minutes… D’autant que l’initiation des VIP(coursiers de la Transat Bénodet/Martinique, dirigeants d’entreprises invités par la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’île, etc.) aux yoles rondes fut courageusement maintenue. En somme une journée tumultueuse et riche en émotions. Mais réussie.

Comme le soulignait Alain Dédé le président de la Fédération : « C’est un bon bilan. Puisqu’on a quand même réalisé une très belle course, malgré des conditions un peu difficiles. Mais c’est ça la course de yoles… Et, bien sur, le partage que nous avons eu après. Avec les skippers et les gens de Bénodet et de la CCIM sur nos yoles. On a vu le vainqueur de la Transat tenir la pagaie d’une yole… C’est cette convivialité qu’il y a eut autour de cette manifestation qui nous dit que c’est un bon bilan. Et je crois, qu’aujourd’hui, la Fédération a apporté son lot, pour donner à cette transat Bénodet/Martinique tout le cachet qu’elle mérite. C’est de très bon augure pour l’avenir. »

Texte et photos Annick de Vassoigne.

 

Classement général :

Les 10 premières

1°) Joseph Cottrell/Leader Mat (81 points)

2°)Dr Roots/Zapetti (73 points)

3°)Brasserie Lorraine/Snack Elizé (73 points)

4°)Tania Chaussures (62 points)

5°)Rosette/Orange (57 points)

6°)Lam’Karavel (54 points)

7°)UFR/Chanflor (44 points)

8°) Mutuelle Mare Gaillard (41 points)

9°)Tiboug Energie/Body Minute (38 points)

10°)Datex/Mirsa (38 points)

 

Tags:

Category: Sport

Commentaires terminés