Interview de André Dupic, Directeur Général et Directeur opérationnel de Orange France Telecom

| 19 mai 2011

« Nous avons une activité professionnelle très riche qui s’appuie sur une base technique en constante évolution, où nous devons traduire une technique compliquée en un service qui doit être simple pour le client »

André Dupic est Directeur Général et Directeur opérationnel de Orange France Telecom dans la zone Caraïbe. Il gère donc tout ce qui touche aux télécommunications fixes, mobiles et internet sur cette zone (Martinique, Guadeloupe, Guyane), et les 1500 salariés qui y travaillent. Il est au sein du groupe depuis plus de 30 ans. Le « Hello Tour 2011 » d’Orange sur la zone caraïbe, qui s’est tenu en Martinique, puis en Guadeloupe, fut pour nous l’occasion de rencontrer cet homme d’expérience, qui nous parle de son métier avec une passion certaine.

Qu’est-ce que le « Hello Tour », et comment a-t-il été perçu par les salariés du groupe?

Cette manifestation, réalisée dans 28 villes au niveau national, répond la volonté du groupe Orange France Télecom de renforcer le lien de proximité avec et entre nos collaborateurs, et aussi de conforter le lien d’appartenance de ceux-ci à un groupe soudé et vaste. L’un des objectifs était de faire prendre conscience à chaque salarié du métier de ses collègues, et des avancées technologiques déployées par ceux-ci quotidiennement pour le bien être des utilisateurs: nos clients. La satisfaction du client passant en effet avant tout par une connaissance parfaite de l’entreprise pour laquelle on travaille, et de ses métiers. Aux Antilles, le « Hello Tour » fut un succès. Sur 517 collaborateurs en Martinique, près de 400 ont répondu présents, et chacun d’entre-eux attend une seconde édition. Une particularité importante est que cette manifestation était entièrement organisée et orchestrée en interne par les salariés eux-mêmes.

Comment le groupe Orange France Telecom se situe-t-il par rapport à la concurrence, et quelles sont les innovations majeures de ce second semestre?

Nous sommes l’opérateur historique et avons su grâce à notre professionnalisme, à la satisfaction de nos clients, à nos solutions innovantes et à nos investissements réguliers sur les Antilles le rester.

Nous sommes aujourd’hui clairement leader sur nos trois principaux métiers: le fixe, le mobile et internet, et cela aussi bien pour les particuliers que pour les professionnels.

Malgré cela, nous ne cessons d’innover afin de proposer aux utilisateurs les meilleurs outils et services qu’ils sont en droit d’avoir et d’attendre de nous. C’est par exemple le cas avec la Vidéo à la demande (VOD) qui fera son apparition pour la première fois aux Antilles dès le 16 mai. À la fin d’année, nous lancerons également une offre donnant à l’abonné la possibilité d’accéder – ou de donner accès – au contenu de son disque dur multimédia, grâce à un boîtier numérique connecté sur la LiveBox. Et ce, quel que soit l’endroit où il se trouve (en local ou à l’étranger).

Autre innovation majeure: le son spatialisé. Nous allons en effet offrir à nos clients un son de très haute définition par rapport à l’existant. Il sera disponible début 2012 et sera d’abord opérationnel sur les mobiles, puis sur les fixes.

Enfin, nous allons innover en matière de solutions matérielles et logicielles. C’est par exemple le cas avec le logiciel « b-link » permettant de commander un ordinateur en clignant des yeux. Tout simplement.

Un groupe de ce type qui représente une énorme masse salariale, vous parlez de 1500 personnes… Comment sont-elles gérées? Embauchez-vous localement?

L’effectif total est de 1500 salariés, c’est en effet énorme à gérer. C’est pour cette raison que nous avons des responsables ressources humaines et d’importantes formations internes. Nous avons même nos propres écoles de formation!

Les salariés du groupe sont très fidèles à celui-ci, et y font généralement carrière. Étant issu de la « vielle famille » des PTT, notre moyenne d’âge est élevée. Mais celle-ci a tendance à diminuer du fait de notre politique intensive d’embauche de jeunes. Nous préparons notre renouvellement de compétences.

Nous avons aussi chaque année une centaine de jeunes en formation en alternance qui préparent des BTS ou des masters. Nous les accompagnons dans leur scolarité, par la suite, c’est très valorisant pour eux pour le reste de leur carrière, que ce soit à Orange France Telecom ou ailleurs. Nous sommes très sollicités aussi bien par les écoles que les organismes de formation ou les collectivités locales.

Il faut savoir qu’en 2010 Orange France Telecom a embauché 35 jeunes en contrats à durée indéterminée et que nous prévoyons cette année encore de recruter une quarantaine de personnes.

Philippe PIED.

 

Tags: , ,

Category: Actualité, Entreprise

Commentaires terminés