IDMartinique de cette semaine : JP de Reynal

| 1 juin 2011

IDMartinique est le rendez-vous de tous ceux qui veulent contribuer, par leurs idées positives, au développement de notre île. Cette semaine, la parole est à Jean-Philippe de REYNAL, jeune étudiant dans une école de commerce, qui propose aux entreprises de Martinique d’ouvrir totalement leurs portes une fois par an … Une 11ème IDMartinique en forme de passerelle entre les jeunes et les entreprises.

Et si on lançait la journée Entreprises Ouvertes ?

Le monde de l’entreprise, en Martinique comme n’importe où en France, semble inaccessible aux jeunes. Les taux de chômage – 36% chez les diplômés de moins de 25 ans, 62% chez tous les jeunes – témoignent de cette fracture, plus grande encore ici que dans l’hexagone.

Paradoxalement, beaucoup d’entreprises peinent à trouver leurs futurs collaborateurs. D’une part à cause du fait que 40% de la population Martiniquaise n’a pas de diplôme, et d’autre part parce que les entreprises ont rarement l’occasion de présenter aux jeunes la réalité de leurs métiers et de leur quotidien.

Il est nécessaire de créer des passerelles entre ces deux mondes qui ont tout intérêt à se rencontrer : les jeunes ont besoin de découvrir l’univers de l’entreprise, pour savoir quelle voie choisir, pour envisager concrètement les missions possibles, pour connaitre les exigences professionnelles. Les Entreprises ont besoin de rencontrer les jeunes pour évaluer leurs profils, expliquer leur métier, et pourquoi pas créer des vocations ?

Le meilleur moyen de montrer aux jeunes ce qu’est la réalité d’une entreprise, tout en leur donnant l’occasion de rencontrer des professionnels existe déjà : Les journées portes ouvertes.

Ce concept est né en France (cocorico !) en 1984, à l’origine pour permettre au public de découvrir des monuments historiques. Il s’est ensuite étendu à d’autres pays et à d’autres domaines. Il est désormais souvent utilisé par les écoles, les universités ou encore l’armée, mais encore trop peu par les entreprises.

Par toutes les Entreprises ? Non !

Le 5 avril dernier, l’AACC (Association des Agences Conseil en Communication) a organisé la journée portes ouvertes (baptisée journée Agences Ouvertes) sur tous les territoires de France et d’Outre-mer. Cette journée, qui remplace désormais la traditionnelle « semaine de la pub », m’a permis très concrètement de décrocher un stage.

Etudiant Martiniquais à Paris, j’approche de la fin de mes études. Me destinant aux métiers de la communication, il me faut bientôt trouver un stage qualifiant. La Journée Agences Ouvertes est l’occasion idéale de me faire une idée précise des métiers de la pub, de rencontrer ses acteurs et d’échanger avec des professionnels.

Armé de quelques CV et du programme de l’AACC, je choisi de me rendre dans une agence de renom. Je pénètre timidement dans les lieux et je fais quelques tours dans les ateliers. Au bout d’une demi-heure, je prends mes aises et me mets à poser des questions. Je rencontre Isabelle, chef de Pub, qui s’occupe de plusieurs marques prestigieuses. Elle me montre les coulisses du métier. Je découvre un univers passionnant. On discute de mon école et de mes projets. Je ne cache pas mon envie d’intégrer l’agence et d’être au contact des vrais publicitaires. L’échange est fructueux, et Isabelle finit par me proposer de faire suivre mon CV. Une semaine plus tard, je passe un entretien formel et ma candidature est retenue (Youpi !)

Mon histoire démontre bien l’efficacité de telles journées : sans un contact direct avec les membres de l’agence, je n’aurais pas eu l’occasion de montrer ma motivation. Ma candidature se serait perdue au milieu des innombrables demandes que l’entreprise reçoit chaque jour. De son côté l’agence a pu rencontrer plusieurs étudiants et leur exposer ses nombreux besoins. Elle a sans doute réorienté des trajectoires étudiantes en racontant ses différents métiers. Elle a peut-être même créé des vocations. Elle en a profité pour évaluer des profils et repérer des futurs talents…

Les journées portes ouvertes ne sont pas un concept nouveau et révolutionnaire : Elles existent depuis longtemps et, bien qu’elles soient peu utilisées par les entreprises, certaines d’entre elles savent déjà en tirer parti.

Cependant une journée durant laquelle toutes les entreprises martiniquaises se plieraient à cet exercice créerait un nouvel espace de rencontre entre les jeunes et le monde du travail. Une telle journée permettrait de réduire la fracture qui existe entre ces deux mondes qui, finalement, ne se connaissent pas, et ont pourtant réellement besoin l’un de l’autre. Alors, si à l’instar des Journées du Patrimoine, la Martinique créait la Journée Entreprises Ouvertes ?

Une IDMartinique de Jean-Philippe de REYNAL, parrainée par Contact-Entreprises.

L’Association Contact-Entreprises parraine le programme IDMartinique initié par l’AACC Outre-mer, et invite toutes les bonnes volontés à y participer : en vous inscrivant sur le fil Twitter @IDMartinique et en prenant à votre compte une idée commençant par « Et si… », en la développant sur une page A4 dactylographiée, et en nous l’envoyant à : info@contact-entreprises.com ou  idmartinique@laissemoitedire.com

Category: Actualité, Entreprise

Commentaires terminés