Yoles: Quand Marc Lagier se retrouve, pour l’instant, sans yole et Zizitata, la yole du Vauclin, sans aucun sponsor

| 8 juillet 2011

YOLES RONDES

Il faudra s’habituer avec GFA Caraïbes–Digicel, yole du Robert, lors du prochain tour de Martinique.  Les deux sponsors ont  quitté l’association Zizitata du Vauclin pour Bouée Lison du Robert à cause de querelles intestines. La direction de chaque entreprise a pris ses responsabilités et mis l’association Zizitata dans une situation difficile. Marc Lagier, contesté et lâché par l’équipage vauclinois après une belle cinquième place l’an dernier au tour, se retrouve sans yole et Zizitata sans aucun sponsor à un mois du tour.

Au départ, les deux sponsors GFA Caraïbes et Digicel ont tout fait pour imposer le franciscain, Marc Lagier, au palmarès éloquent à l’équipage vauclinois. Ils n’ont pas oublié la belle cinquième place au classement général final au temps du tour 2010 et une deuxième place au terme d’une étape à Trinité.

La yole vauclinoise GFA Caraïbes-Digicel a gagné une étape au Diamant l’an dernier mais elle a été finalement déclassée pour refus de priorité écopant au passage de 15 minutes de pénalité. Les sponsors GFA Caraïbes et Digicel ont voulu surfer sur cette belle cinquième place mais l’unité de l’équipage vauclinois a volé en éclats.

Le patron Marc Lagier, qui a été lâché par la majorité de ses coursiers, a été l’objet de rumeurs malveillantes. C’est connu, quand on veut tuer son chien, on dit vite qu’il a la gale. Face à un équipage déterminé à se séparer de Marc Lagier et ne voulant pas ternir son image dans un monde des yoles où on ne se fait pas de cadeaux, chaque sponsor a fini par se retirer. L’équipage de Zizitata a perdu gros dans l’affaire avec les départs de deux sponsors majeurs. Franck Tami a succédé comme patron à Marc Lagier avec comme mission de terminer au moins parmi les 10 premières yoles du tour dont le départ sera donné au Robert, le dimanche 21 juillet…

Le tour de Martinique des yoles, c’est avant tout une question de moyens financiers. Un président d’association de yole, qui n’a pu obtenir des aides sonnantes et trébuchantes des entreprises sollicitées, doit se retourner vers les supporters. Des gens qui ont aussi des fins de mois difficiles dans une île où tout a augmenté sans que les salaires suivent.

L’association Zizitata qui a tourné la page Marc Lagier vit déjà à l’heure du tour de Martinique… Certains émettent des critiques sur lui, un avis qui n’est pas cependant partagé en Guadeloupe.

Marc Lagier connaît bien Olivier Mérine au physique de déménageur. Ce robertin, nouveau patron de GFA Caraïbes Digicel, c’est aussi un rugbyman du club de l’US Robert champion de Martinique et vainqueur de la coupe de Martinique…

Le président de l’association Bouée Lison Rosart Mérine, un passionné de basket-ball pour avoir entraîné l’Arsenal, s’attend à un bon tour de l’équipage. Il est convaincu qu’Olivier Mérine, son cousin, saura motiver l’équipage pour jouer à fond un rôle d’outsider avec en prime une surprise de taille à l’arrivée. Olivier Mérine n’est pas le premier venu pour avoir tenu la pagaie de Tania Chaussures qui avait bouclé le tour de Martinique en 2009…

L’an dernier, SARL Tanazino a terminé le tour de Martinique des yoles rondes à la huitième place à 2 heures 36 minutes 37 secondes de Joseph Cottrell-Leader Mat.

L’arrivée de deux sponsors, GFA Caraïbes et Digicel à la place de SARL Taniazino, confère des moyens à un équipage qui estime que la yole au Robert n’est pas l’affaire d’UFR-CHANFLOR

La yole robertine GFA Caraïbes-Digicel vise une place parmi les mapipis et pourquoi pas une victoire d’étape. Olivier Mérine veut faire mieux que Marc Lagier désormais sans yole et justifier la confiance des sponsors assez exigeants.

Luc Edon.


 

Tags: ,

Category: Non classé

Commentaires terminés