USA 2011: une pharamineuse dette de plus de 14 000 milliards de $…

| 15 juillet 2011

Barak OBAMA est en négociations serrées avec les républicains pour que le plafond de la dette US, qui atteint déjà l’extrême limite autorisée, soit de nouveau augmenté. Fixé à 14 294 milliards de dollars, ce plafond a déjà été atteint à la mi-mai. Depuis, et grâce à des recettes plus importantes que prévu provenant des impôts, le secrétaire au Trésor a gagné quelques répits. Le plafond légal de la dette américaine a été créé en 1917 afin de donner plus de liberté au gouvernement pour financer l’entrée en guerre du pays, tout en lui fixant une limite à ne pas dépasser. Avant cette date, le Trésor américain était contraint de faire une demande spécifique au Congrès à chaque fois qu’il voulait faire un emprunt.

De 11,5 millions de dollars en 1917, le seuil du déficit américain a ainsi été considérablement augmenté à la demande de la Maison Blanche.

La dernière décennie a même vu son explosion avec dix relèvements depuis 2001 qui ont fait passer le plafond de la dette de 5 950 milliards de dollars il y a dix ans à 14 294 milliards.
Barack Obama lui-même a déjà obtenu trois fois du Congrès qu’il relève cette limite. Mais comme lors de l’examen du budget en avril, les républicains sont déterminés à obliger les démocrates à couper dans les dépenses publiques, quitte à voir la date du 2 août se rapprocher dangereusement. M. Geithner a pourtant été clair depuis le début du bras de fer : un accord doit être trouvé pour « éviter les conséquences économiques et financières catastrophiques d’un défaut » des États-Unis.

Vivre à crédit, c’est bien, jusqu’au moment où il faut payer…

Tags: ,

Category: Actualité

Commentaires terminés