Martinique: Trafic d’armes ou pas ?

| 29 juillet 2011

Trafic d’armes ou pas ? Constatant cette baisse du nombre de vols à main armée, nous avons questionné Robert Calandri sur une baisse éventuelle du nombre d’armes à feu (de poing) en circulation. Réponse du commissaire : « Ca fait 5 ans qu’on me parle de trafic d’armes de poing, d’un nombre incalculable de pistolets et de revolvers qui circulent sur l’île… Je crois qu’il faut vraiment relativiser les choses. Dans 90 % des affaires d’armes que nous traitons, soit en cas de saisie, pour port d’arme prohibée, soit dans le cas d’une arme utilisée pour causer un préjudice – vol à main armée, vol avec violence –, dans 90 ou 95 % des cas, nous saisissons des fusils à canon scié de calibre 12, des fusils de chasse ou des fusils qui ressemblent à des fusils de chasse. Des armes de poing, du style 38 Spécial ou Magnum, on n’en a pratiquement jamais. On a essentiellement des calibres 12, des calibres 13, des riot gun – des armes au départ non létales (mortelles, ndr), transformées pour devenir létales. Donc il n’y a pas de trafic d’armes de poing sur l’île à l’heure actuelle, et je ne sais pas s’il y en a jamais eu un jour. Parce que s’il y en avait, forcément on serait amenés à en saisir. » Une conviction partagée par Philippe Debarge, même si ce dernier fait le constat d’une plus grande « brutalité » exercée lors de certains délits (vol de deux roues, agressions). « Avec arme de poing ou arme blanche, on trouve aujourd’hui des gens qui ont recours peut-être plus facilement qu’autrefois, au moins pour l’intimidation, à l’usage d’armes », ajouta en effet e colonel.

 

 

Tags: ,

Category: Actualité

Commentaires terminés