A SETE: De Fanon au Printemps arabe…

| 30 juillet 2011

Une table ronde a été proposée par les éditions Desnel au Festival Voix Vives de la poésie de la Méditerranée. Ces éditions confirment ainsi le travail culturel d’ouverture et polyvalent (on ne se contente pas toujours du même…)  des principaux auteurs antillais. Aujourd’hui, il s’agit de relier Fanon au printemps arable. Un regard au féminin pluriel  a été porté aujourd’hui à Sète de Fanon au printemps arabe, avec une table ronde proposée par les éditions Desnel au Festival Voix Vives de la poésie de la Méditerranée. Les auteures, Suzanne Dracius ( Martinique), Lamia Makkadam (Tunisie) et Lamis Saïdi (Algérie) ont été enchantées de participer à cette causerie sur le thème « De Fanon au printemps arabe, mais au féminin pluriel ».

 

Suzanne Dracius ( Martinique), Lamia Makkadam (Tunisie) et Lamis Saïdi (Algérie)

 

Le processus de décolonisation

vu par Fanon, penseur engagé, Frantz Fanon a analysé les conséquences psychologiques de la colonisation à la fois sur le colon et sur le colonisé. Dans ses ouvrages, Fanon analyse le processus de décolonisation sous les angles sociologique, philosophique et psychiatrique, et il a écrit des articles importants dans sa discipline, la psychiatrie.  Fort de son expérience de noir minoritaire au sein de la société française, il rédige Peaux noires, masques blancs, dénonciation du racisme et de la « colonisation linguistique » dont il est l’une des victimes en Martinique, ouvrage mal perçu lors de sa publication en 1952.

Claude Lanzmann,,Fanon, Sartre

Fanon évoquera à de multiples reprises le racisme dont il est victime dans les milieux intellectuels parisiens, affirmant que « le sud américain est pour le nègre un doux pays à côté des cafés de Saint-Germain ». Claude Lanzmann, dans Le Lièvre de Patagonie, raconte sa rencontre avec Fanon, qu’il présente comme la plus marquante de sa vie. C’est lui qui le présentera ensuite à Sartre, lequel préfacera  Les Damnés de la Terre.

Dans l’ouvrage « Plumes rebelles »,  Malik Duranty livre une méditation sur l’oeuvre fanonienne intitulée « Un Oui à la pensée libérée ».

Festival Voix de la Méditerranée à Lodève

Les intervenants : Fouad Laouri écrivain auteur de l'ouvrage " Une Année chez les Français — éd Juillard / Edwy Plenel Directeur de Médiapart / Suzanne Dracius écrivain , coordinatrice du collectif "Plumes rebelles / Yahia Belaskri écrivain auteur de l'ouvrage " Si tu cherches la pluie elle vient d'en haut " éd Vent d'Ailleurs - Prix Ouest-France / François Zabbal rédacteur en chef de la revue " Qantar "de l'institut du Monde Arabe.


 

Incontestablement la soirée Tahrir, le dimanche 17 juille, a été le point fort de  ce festival qui rendait hommage au Printemps arabe. Les trois temps forts ont été la table ronde des éditions Desnel avec notamment Edwy Plenel ; la soirée de clôture avec l’ensemble des poètes arabes et du groupe Jil Gnawa ; et la soirée Tahrir, un grand moment d’émotion lors de son témoignage, en direct depuis Tahrir en Égypte, sur l’actualité du pays.

[Pour tous renseignements : Jean-Benoît Desnel – Editions Desnel – http://www.desnel.com]

Tags: ,

Category: Actualité

Commentaires terminés