Théâtre: « Lucy », une Guyane vue sous l’angle de la dépendance…

| 30 juillet 2011

Valérie Goma, cofondatrice et directrice artistique du Théâtre de la Ruche depuis 1986, s’attache à représenter la mixité humaine du territoire guyanais en regroupant sur scène des artistes de divers origines et disciplines. Dans Lucy, elle met l’accent sur les questions identitaires liées au rapport à la langue et réinvente  un créole de circonstance, une mixité linguistique, fait d’espagnol, de portugais, de français et d’anglais.

Lucy : Il était une fois, au bout d’un bidonville du vingt-et-unième siècle, une cabane sinistre où vivaient une femme et sa fille. La vie était précaire, et la femme n’avait guère d’autres ressources que ses charmes, pourtant bien entamés. L’enfant était née abîmée. Ses handicaps avaient valu à la mère une allocation du gouvernement et elles subsistèrent ainsi, avec les extras de la mère, entre le bidonville et la forêt. Un jour, peu avant que la fillette eût atteint ses quatorze ans, le facteur apporta une lettre. L’ « allocation Enfant Handicapé » allait être supprimée.

Théâtre de la Ruche – Guyane – D’après « Lucy comme les chiens » de Catherine Rey – Adaptation et mise en scène Valérie Goma – Avec Grégory Alexander, Dominik Bernard, Anita Ragga-Maria, Roland Zeliam et Emile Romain
Assistant à la mise en scène, régie et vidéo Merryl Zeliam – Assistant dramaturgique Delphine Lescuyer
Création vidéo Anne Bernardi – Décor Pierre Demonchaux, Monique Ruiz, Sandrine Calisto, Dominique Brémaud, Tony Riga et Chloé Le Meheust – Costumes Khryss Lecordier – Lumières Dominique Brémaud
[Avec le soutien de la DRAC Guyane, la Spedidam, ADAMI, Arianespace, OCRG – Préfecture, Conseil Général et Rgion Guyane, DRAC Guyane, les villes de Regina et de Saint-Georges de l’Oyapock]

Tags: ,

Category: Non classé

Commentaires terminés