Quatre syndicats de l’Education, CSTM/SMPE-CGTM/UGTM-EDUCATION/SNTEAA-FO, en appellent aux candidats aux sénatoriales et à 4 autres « grands » élus…

| 1 septembre 2011

Avec tous les bouleversements ayant secoué les mileux politiques depuis un an environ, et parfois à la suite de « combinaisons » qui en ont choqué plus d’un, et ont placé au premier plan les regards critiques portés par un certain nombre de personnes sur les responsabilités de « nos » élus, l’opinion semble se dire qu’il ne faut plus assister passivement à ce qui ressemble fort à une recherche de postes et mettre les élus en face face de leurs responsabilités. C’est en tous cas, le sentiment que l’on a à la lecture de cette adresse syndicales à huit élus martiniquais…
======

 

Le Sénateur Serge Larcher (Sénateur en titre) et son épouse…

 

 

La lettre qui suit a té envoyée par J. Sainte Rose Méril,  G. Jean-Marie, J. Présent et  P. Jean-Baptiste responsables des syndicats suivants:  CSTM-Education – SMPE-CGTM – SNETAA-FO  et UGTM-EDUCATION

LA LETTRE AUX HUIT ELUS

Madame, Messieurs les Elus, Collègues

Mr Maurice ANTISTE

Maire de la commune du François

2ème Vice Président du Conseil Régional

Mr Eugène LARCHER

Maire de la commune des Anses d’Arlets

Président de l’Espace Sud

Mr Serge LARCHER

Sénateur de la Martinique

Mr Ange LAVENAIRE

Maire de la commune du Marigot

Sénateur suppléant de la Martinique

Président de la CCNM

Mr Louis-Joseph MANSCOUR

Maire de la commune de Trinité

Député de la circonscription Nord Atlantique

Mr Alfred MARIE-JEANNE

Député de la circonscription Sud

Mr Raymond OCCOLIER

Maire de la commune du Vauclin

Président de l’Associations des Maires de la

Martinique

Mme Jocelyne PINVILLE

Maire Adjointe de la commune de Sainte-Luce

Vice présidente de la Commission Education du

Conseil Régional

Les syndicats signataires de la présente lettre : CSTM-Education, SMPE-CGTM, SNETAA-FO, UGTM-EDUCATION, s’adressent à vous en votre qualité d’élus, parce que vous avez demandé à la population de vous désigner pour la représenter et la défendre. En outre, en vue des élections sénatoriales du dimanche 25 septembre 2011, sur les 8 candidatures déclarées, 4 d’entre vous, c’est-à-dire la moitié, se présentent, soit pour le renouvellement de son mandat, soit pour son élection.

Notre démarche est également et surtout motivée par le fait que vous possédez une autre caractéristique commune : Vous êtes tous des personnels de l’Education nationale.

Des lauréats aux concours (PLP, CAPES, etc.) se retrouvent affectés en France pour y effectuer leur année de stage avant titularisation «à titre provisoire et pour la durée du stage». Nous savons qu’aucune garantie n’est donnée à ces collègues stagiaires qu’ils réintégreront l’académie de la Martinique pour y être affectés en qualité de titulaire. Des exemples passés justifient, hélas, la crainte ou le refus des stagiaires.

Malgré toutes les actions menées, 9 départs au moins sont programmés avec toutes les difficultés d’installation et d’adaptation qui s’y rapportent. Dans le même temps, le ministère impose en Martinique plusieurs personnels en dehors de toute mutation réglementaire.

L’académie a les moyens et les besoins permettant de stagiairiser ces jeunes collègues. Le refus de l’administration de revenir sur cette décision est uniquement dicté par une logique comptable : de manière non officielle, elle estime que le « coût » d’un stagiaire à …70000 euros.

Une fois les stagiaires partis, le rectorat fera de substantielles économies en les remplaçant à moindre coût par des personnels précaires, contractuels et vacataires, ces derniers ne pouvant effectuer plus de 200 heures. Il convient de rappeler que 239 postes budgétaires ont été supprimés en 2011 en Martinique dans l’Education nationale.

Nous savons que vous avez déjà été sollicités et que vous vous êtes impliqués. Mais nous vous demandons à nouveau d’user de toute votre influence afin que ces jeunes martiniquais soient maintenus sur place et puissent exercer en qualité de stagiaires dans l’académie de leur choix.

Les signataires de la présente lettre vous prient d’agréer, Madame, Messieurs les élus et Collègues, l’expression de leur profond respect.

Fort de France, le 31 août 2011

CSTM-Education SMPE-CGTM

J. Sainte Rose Méril G. Jean-Marie

SNETAA-FO UGTM-EDUCATION

J. Présent P. Jean-Baptiste

 

Tags: , , ,

Category: Actualité, Enseignement/Education/Ecoles

Commentaires terminés