Ecoles, Collèges, Lycées: LES QUATRE NOUVEAUTES DE LA RENTREE 2011-2012

| 3 septembre 2011

Ces nouveautés sont surtout de quatre ordres. 1- LE PROGRAMME ECLAR qui vise à renforcer l’égalité des chances; 2- La promotion d’un Internat d’excellence; 3- Les mesures pour la sécurité et la prévention de la violence ; La concrétisation renforcée des « lycées des métiers »

1- LE PROGRAMME ECLAR (Ecoles, Collèges, Lycées pour l’Ambition, l’Innovation et la Réussite)

Ce programme, initié à compter de la rentrée 2011-2012, destiné à renforcer l’égalité des chances, se caractérise par des innovations et des expérimentations en matière de pédagogie, de vie scolaire et de ressources humaines.

Il se fonde sur des innovations en matière de gestion des ressources humaines et sur des expérimentations pédagogiques et éducatives.

Son objectif est de réduire l’écart des performances scolaires de ces établissements, avec celles d’autres collèges et lycées. À la rentrée 2011, le programme est étendu aux écoles et collèges des réseaux « ambition réussite » (RAR).

Les écoles et établissements du programme ÉCLAIR développent un projet pédagogique et éducatif spécifique et fonctionnent en réseau, conformément à la logique de l’école du socle commun. Les enseignants postulent sur des postes à profil et disposent d’une lettre de mission.

Ils ont pour objectif en particulier d’accompagner chaque élève individuellement dans l’acquisition des connaissances et des compétences du socle. Plusieurs dispositifs peuvent ainsi être proposés, en fonction des besoins de chacun :

– un suivi personnalisé entre le CM2 et la 6e ;
– une aide personnalisée en 6e ;
– des stages de remise à niveau.

Dans les collèges et en seconde, un préfet des études assure le suivi pédagogique et éducatif des élèves, niveau par niveau. Des échanges de service entre enseignants des premier et second degrés peuvent être proposés. En complément, les expérimentations pédagogiques peuvent par exemple concerner :

– les progressions pédagogiques, la conduite de classe et la prise en charge des élèves ;
– l’organisation de travaux interdisciplinaires et la conduite de projets ;
– l’enseignement intégré de science et technologie (EIST) qui propose un enseignement conjoint de physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre et technologie ;
– l’organisation du temps scolaire, en encourageant la pratique régulière d’activités physiques, sportives et artistiques ;
– le projet d’orientation de l’élève.
====

2- L’état d’avancement de l’Internat d’excellence

10 collèges, 48 écoles, soit 18000 élèves sont concernés par ce dispositif

On sait que l’internat d’excellence de la Martinique est progressivement devenu l’un des projets nationaux les plus intéressants par son positionnement (l’international), l’ampleur du spectre (de la 6ème aux CPGE ) et par l’ambition commune qu’il parvient à agréger : celle de toutes les collectivités (Mairie de Fort-de-France, Conseil Régional, Conseil Général) comme de l’Etat (Rectorat, Préfecture, Défense) à travers un réaménagement complet d’un quartier central de Fort-de-France.

Ce projet de plus de 50 millions d’euros sur deux sites (Ravine Bouillé et Condorcet) est en voie d’être bouclé pour la partie Ravine Bouillé, avec le travail du cabinet conseil H4 missionné par l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine, qui rendra ses conclusions à la fin du mois pour achever la pré- programmation.

La partie Condorcet (Classes Préparatoires aux grandes écoles) elle, est en cours de construction avec des financements Etat déjà apportés. 74 chambres seront livrées en juillet 2012. Un Proviseur constructeur (Chantal Matezua) est nommé à compter du premier septembre pour suivre l’ensemble des travaux, sur les deux sites, organiser la prochaine rentrée pour la partie CPGE et achever le projet pédagogique de la partie Ravine Bouillé (408 places d’internes).

3-Les mesures pour la sécurité et la prévention de la violence

Une convention éducation-justice-intérieur pour le signalement des violences en milieu scolaire et suivi des élèves délinquants sera signée à la rentrée. Deux cités scolaires feront l’objet d’une étude menée avec l’appui de la préfecture pour un équipement en matériel de vidéoprotection.

L’équipe mobile de sécurité de l’Académie sera renforcée cette année de deux agents supplémentaires. Un nouveau dispositif de fonctionnement avec dédoublement des équipes sera mis en place dès la rentrée. En 2010-2011, l’EMS a effectué près de 800 sorties l’année dernière, dont une vingtaine de gestion de crise, 167 rappels à la règle individuels, 111 entretiens de réinscription suite à un conseil de discipline.

Un projet d’établissement de réinsertion scolaire (ERS) est en cours de finalisation pour une ouverture avant la fin de l’année 2011. Les ERS accueillent des collégiens perturbateurs dont le comportement nuit au bon fonctionnement de la classe et de l’établissement. Les ERS proposent, pour un an au moins, une scolarité aménagée avec, le plus souvent, un hébergement en internat dans des locaux annexes permettant une prise en charge suivie de l’élève.

L’ERS accueillera 10 garçons de la 5ème à 3ème plusieurs fois exclus de leur établissement. Page 12 Rentrée scolaire 2011 – Académie de la Martinique

4-Le lycée des métiers

Les dispositions du décret n° 2005-1394 du 10 novembre 2005 et de la circulaire n°2005-201 du 29 novembre 2005, parues au Bulletin Officiel n°45 du 8 décembre 2005, précisent les critères constituant le cahier des charges national ainsi que la procédure menant à sa délivrance par le Recteur.

La démarche :
Demande de l’établissement
Instruction du dossier par le Groupe Académique « Lycée des métiers »
Diagnostic de l’établissement
Vérification de la cohérence du projet au regard du cahier des charges
Délivrance du Label par le Recteur pour une durée de 5 ans

Les principaux critères :

Offre de formation comportant notamment des formations professionnelles et technologiques construite autour d’un ensemble cohérent de métiers.

Accueil de public de statuts différents (élèves, adultes en formation continue, apprentis et étudiants).

Gamme de diplômes nationaux allant du CAP aux diplômes d’enseignement supérieur.

> Offre de service de Validation des acquis et de l’expérience

Existence de partenariats avec les collectivités territoriales, les milieux professionnels ou des établissements d’enseignement supérieur.

Ouverture européenne ou échanges avec des pays étrangers.

Pour notre académie, le LP Petit manoir a validé l’ensemble du cahier des charges et obtenu ainsi le label de lycées des métiers du bâtiment le 24 juin 2011. D’autres projets sont en cours pour de futures labellisations, demandes venant des établissements ou incitation académique :

– Lycée hôtelier nord caraïbe à Bellefontaine qui postule pour le label lycée de l’hôtellerie et du tourisme

– LPO Joseph Pernock au Lorrain en agroalimentaire

– LP Place d’armes au Lamentin en tertiaire (vente).

– LP André Aliker à Fort de France pour les métiers du transport.

– LP Saint James à Saint Pierre

Comme on le voit, la cartographie future des lycées des métiers dans notre académie s’inscrit dans une logique de développement équilibré du territoire.

A terme, ces établissements auront vocation à constituer un centre de ressources pour le tissu économique local, en particulier par un appui technologique en direction des PME/PMI.

[Fin de citation]

Tags: , , , , ,

Category: Actualité, Enseignement/Education/Ecoles

Commentaires terminés