POLYNESIE : Marie-Luce Penchard répond à M. Oscar TEMARU, président du gouvernement de la Polynésie Française.

| 4 septembre 2011

LA LETTRE DE MME LA MINISTRE Paris, le 4 septembre 2011

A la veille de l’ouverture du Forum des Iles du Pacifique, Marie-Luce Penchard, ministre
chargée de l’Outre-mer, souhaite que les échanges qui auront lieu lors de cette réunion
annuelle se déroulent dans une atmosphère de respect mutuel, loin des caricatures et des
amalgames.

Ainsi la Ministre souhaite-t-elle dénoncer la contre-vérité consistant à présenter la relation
privilégiée, dans le Pacifique, entre le France et la Polynésie, comme un rapport de
colonisation. C’est inexact sur un plan historique et cela ne peut qu’aboutir aujourd’hui à
opposer les Polynésiens entre eux.

La Ministre souhaite rappeler que la Polynésie est à ce jour le territoire le plus autonome de
la République, c’est-à-dire que les élus de Polynésie sont ceux qui exercent le plus de
compétences.

Les Polynésiens ne s’y trompent d’ailleurs pas, leur attachement à la France étant
constamment réaffirmé à chaque élection territoriale. Rappelons en effet que les tenants de
l’indépendance n’ont jamais été majoritaires en voix à une élection territoriale.

La France est consciente de ses responsabilités en Polynésie. C’est ainsi que le Président
de la République a tenu à proposer au Parlement, qui l’a adoptée, la loi du 5 janvier 2010
portant reconnaissance et indemnisation des victimes d’essais nucléaires Francais. Il s’agit
d’une avancée historique majeure, qui est à mettre au crédit de ce gouvernement. Du reste,
depuis la fin des essais en 1996, l’Etat a toujours accompagné financièrement la Polynésie
française. Aujourd’hui encore, les transferts de l’Etat vers la Polynésie représentent 1,5
milliards d’euros tous les ans, soit le tiers du PIB polynésien.

C’est pourquoi Marie-Luce Penchard considère que, dans ces temps difficiles pour les
Polynésiens, il est de sa responsabilité de se tenir à leurs côtés en ramenant un peu de
sérénité dans ce débat qui est en outre bien loin de leurs préoccupations quotidiennes et de
leurs aspirations profondes.
Contacts presse :
Matthieu BEJOT
Ministère chargé de l’Outre-mer: 01.53.69.26.74

Tags: , , , ,

Category: Actualité, Politique / Institutions

Commentaires terminés