Foot. 2eme revue des entraineurs aux challenges difficiles : Jean-François Go et Bruno Page

| 11 septembre 2011

Ces entraineurs de football de division d’honneur qui jouent gros cette saison (2eme partie)

Jean-François Go, entraineur du Golden Lion de Saint-Joseph Foot

On n‘attendait pas Jean-François Go comme entraineur du Golden Lion de Saint-Joseph. Il a pris les rennes techniques d’une équipe Joséphine finaliste malheureuse de la coupe de Martinique face au RC Riviére-Pilote et 5éme du dernier championnat de division d’honneur. Jean-François Go a succédé au poste d’entraineur à Jean-Pierre Briand désormais directeur technique du club. Une fonction qui va comme un gant à ce dentiste de profession à l’emploi du temps chargé. Jean-Pierre Briand reste cependant une solution de rechange au cas où les résultats ne suivent pas. C’est l’homme du président. Son conseiller pour faire du Golden Lion un ténor de la division d’honneur.

Pour cela, la formation Joséphine s’est renforcée avec notamment des joueurs issus du Réveil Sportif du Gros-Morne Alex Balmy, Kévin, Cédric Délivry et Claude Hubert ex Réveil muté à l’US Robert et un certain José Si Hamdi ex AS Morne des Esses dont on dit le plus grand bien. Le Golden Lion n’a pu cependant conserver l’attaquant Ulrick Cylis qui a préféré renforcer la division offensive de l’Aiglon du Lamentin. Le président du Golden Lion Laurent Saint Honoré a fixé les objectifs. Outre un bon parcours en coupe, il veut une place parmi les 4 premiers du championnat de division d’honneur.

Entraineur du Golden Lion, l’ancien gardien de but du CS Case-Pilote et de la sélection de Martinique, Jean-François Go a obtenu une belle promotion après avoir participé au redressement du CS Case-Pilote il y a quelques mois. Il a su redonner confiance à un groupe nordiste qui filait vers la promotion d’honneur après la 15éme journée de championnat de division d’honneur. Le départ pour Wallis et Futuna de l’entraineur par ailleurs enseignant avait fait mal au CS Case-Pilote. La direction du club a du revoir l’encadrement et privilégier la solution interne avec le trio Jean François Go, Jean-François, Fordant-Dominique Brafine. La mayonnaise a fini par prendre et le CS Case-Pilote a engrangé de bons résultats pour finalement terminer à la huitième place du dernier championnat de division d’honneur.

Bruno Page, entraineur du CS Case-Pilote Foot

Le maintien parmi l’élite n’a pas ramené la sérénité au CS Case-Pilote qui jouait le titre il y a deux saisons et remportait la coupe de Martinique. Le changement de président n’a pas permis non plus au club d’être actif à l’intersaison tout en conservant ses meilleurs joueurs. Le CS Case-Pilote a été au contraire saigné à blanc en perdant de bons joueurs comme le gardien de but Loïc Chauvet, les défenseurs centraux Gérald Dondon, Jimmy Varsier, le polyvalent Franck Goron, le demi offensif José Goron, l’attaquant Kévin Joseph Louis. Ajoutons Jérémy Borval qui a choisi le Club Colonial pour jouer au foot, c’est toute la charpente de l’équipe qui est à reconstruire. L’encadrement technique est nouveau après le départ pour le Golden Lion de Jean-François Go. Bruno Page nommé entraineur doit faire avec les moyens du bord. Le recrutement n’a pas été séduisant. Hormis l’attaquant David Fordant de retour au bercail après un passage à l’Emulation, les nouvelles recrues n’ont pas l’expérience de la division d’honneur. Des anciens joueurs du CSC Carbet (Christophe Bérénice, Jonathan Caboste, Antony Charodin), du Ducos FC (Jérémy Cule, Mathias Gémieux, Loïc Marie) font partie de l’effectif d’une équipe qui devra mettre le bleu de chauffe pour assurer le maintien parmi l’élite. La tache s’annonce difficile pour Bruno Page compte tenu du fait que de nombreux joueurs découvrent l’élite du foot martiniquais. Pour le premier match de championnat, le CS Case-Pilote s’est incliné 1-0 contre le Golden Star.

Tags: , ,

Category: Actualité, Sport

Commentaires terminés