Sanctions réelles ou déguisées, Audrey Pulvar, sur le grill a France Inter et à France 2…

| 14 octobre 2011

Une  polémique a été suscitée par les images de Mme Pulvar aux côtés de son compagnon Arnaud Montebourg, au soir du premier tour de la primaire socialiste, dimanche 9 octobre. Cette exposition médiatique a suscité une certaine émotion à France-Inter. Au point que la société des journalistes (SDJ) de Radio France a rendu public un communiqué, mercredi 12 octobre. Dans un texte intitulé « La visiteuse du dimanche soir »,  la SDJ signale que de nombreux journalistes des rédactions de Radio-France ont été choqués. Certains d’entre eux redoutent une confusion nuisible à leur image et à leur travail, poursuit le communiqué de la SDJ.

Audrey Pulvar, la fille de notre regretté Marc Pulvar, journaliste de France Inter et de France 2 a confirmé au Monde, jeudi 13 octobre, que son avocat, Me Christian Bournazel, avait adressé une lettre au président du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), Michel Boyon. Pour Audrey Pulvar, cette missive à pour but d’obtenir la définition d’un statut pour les journalistes qui vivent avec un homme ou une femme politique en campagne électorale.

PRIVÉE DE SUJETS DE POLITIQUE INTÉRIEURE

Après différentes « concertations »,  Il a été convenu que la journaliste ne traiterait plus d’aucun sujet de politique intérieure, fait savoir la direction de France2. Une mesure pourtant déjà en application depuis près d’un an. Recadrée sur France Inter, Audrey Pulvar restera en revanche libre de ses propos dans l’émission de Laurent Ruquier, « On est pas couché », diffusée le samedi soir sur France 2. Dans ce talk-show, la journaliste interroge des personnalités de la politique et du monde de la culture aux cotés d’une autre polémiste, Natacha Polony. » France 2 (dit maintenir ) sa confiance à la journaliste, estimant qu’Audrey Pulvar est une grande professionnelle qui a toujours fait preuve d’indépendance ». La chaîne publique signale que l’émission présentée par Laurent Ruquier relève du registre du divertissement et n’est pas un magazine politique.

Tags: , ,

Category: Actualité, Politique / Institutions

Commentaires (1)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. MAUVOIS Michèle dit :

    Bonjour à chacun

    Il me semble que sous prétexte de liberté de la presse ou autre considération pathétique, on veut museler une journaliste de talent qui sait être très professionnelle, et qui, elle, ne se trompe pas de débat quand il s’agit de recadrer une information sans se laisser piéger par le consensus mou général. Il faudrait dans ce cas, interdire aux journalistes de se marier, leur demander de n’être que de vulgaires perroquets insipides…

    Audrey PULVAR mérite d’être respectée pour ce qu’elle est: une journaliste de talent, une femme de conviction, aussi belle dedans que dehors…

    En ce qui me concerne, je déplore ce pitoyable spectacle d’une presse timorée qui au lieu d’appliquer u principe de précaution, somme toute bien naturel, semble sombrer dans la pire des paranoïas…

    Manndja