ROUGEOLE, encore trop de cas et pas assez de re-vaccinations…

| 14 octobre 2011

Ce qui suit est un cri d’appel lancé par l’INPES Institut National de Prévention et Education pour la Santé

Une épidémie de rougeole sévit actuellement en France. Alors qu’une quarantaine de cas seulement étaient déclarés en 2006 et 2007, on assiste, depuis 2008, à une nette augmentation : 21 000 cas déclarés dont près de 14 500 sur les sept premiers mois de l’année 2011.

Pour lutter contre cette épidémie, il est indispensable non seulement d’augmenter la couverture vaccinale à deux doses des enfants de 24 mois mais également de renforcer le rattrapage vaccinal à deux doses, notamment chez les 15-31 ans, particulièrement exposés.

La rougeole peut entraîner des complications graves parfois mortelles : depuis 2008, près du tiers des malades a été hospitalisé ; 26 complications neurologiques (encéphalites/myélites) et plus de 800 pneumopathies graves ont été rapportées et on déplore 10 décès.

Cette maladie très contagieuse n’est plus uniquement une maladie de l’enfance et touche les moins de un an et les jeunes adultes. La moitié des malades enregistrés étaient âgés de plus de 15 ans. Or, chez les jeunes adultes, comme chez les nourrissons de moins de 1 an, les complications graves liées à cette maladie sont plus fréquentes (pneumopathies et encéphalites notamment).

La situation actuelle est la conséquence d’une couverture vaccinale insuffisante et hétérogène sur le territoire. Si la vaccination constitue avant tout une protection individuelle efficace, un niveau de couverture vaccinale élevé (95% de la population née depuis 1980) nous permettrait d’arrêter l’épidémie et de protéger les personnes les plus fragiles qui ne peuvent pas être vaccinées (nourrissons de moins de 1 an, femmes enceintes, personnes immunodéprimées).

Deux doses de vaccin ROR (Rougeole, Oreillons, Rubéole) sont nécessaires pour efficacement protéger les personnes nées depuis 1980 (cf. infra les recommandations vaccinales).

–Fin de citation

Category: Actualité, Culture/Société/Caraïbe/Kreyol

Commentaires terminés