05 novembre 2011: le MODEMAS vise un congrès d’envergure…

| 1 novembre 2011

C’est le Samedi 05 novembre 2011, de 9 h à 13 h, à la villa Georgia Quartier Belfond à Sainte-Anne qu’aura lieu le congrès du MODEMAS, ou plus exactement MODEMAS-ECOLOGIE,  dont le président est le maire de Sainte-Anne, M. Garcin Malsa.

1/ Voici  le document précisant les ambitions du Congrès

Plus les chefs d’Etat et de gouvernements multiplient les rencontres pour tenter de re-penser et re-panser leur système néolibéral-capitaliste et déshumanisant plus ils s’enfoncent dans la crise qu’ils ont eux-mêmes créée et dont le contrôle leur échappe. Désormais ils savent que l’issue  inexorable est l’effondrement proche de ce système pour lequel aucune alternative n’est proposée.

Dans le même temps les peuples se réveillent partout dans le monde pour re-définir leurs trajectoires et repères historiques qui doivent les aider à s’épanouir dans la souveraineté. Ces grands mouvements populaires font tomber les diktats et permettent à des diversités et des pluralités de se retrouver, se solidariser pour construire ensemble.

Face à cette crise multiforme des voies et des moyens pluriels se mettent en place comme réponse des peuples.

C’est dans cette démarche que nous devons inscrire nos réflexions et actions si nous voulons répondre au mal-développement en particulier et au malaise généralisé qui sévit dans la société  martiniquaise.

C’est dans l’écoute plurielle et la solidarité que des forces martiniquaises anti-profitasyon que nous devons nous retrouver pour arrêter puis mettre hors d’état de nuire toutes les combinaisons politiciennes en quête de postes qui prévalent dans notre pays et qui caractérisent le bloc « migan » nommé  Ensemble pour une Martinique nouvelle.

Rejetant la stratégie électoraliste de compromis honteux, le MODEMAS a dès sa création, choisi une stratégie de projets qui l’a conduit à être à l’écoute et aux côtés des organisations et associations anti-profitasyon pour réaliser des actions novatrices dans l’intérêt de la Martinique comme Nation habitée par un peuple dont l’identité est une exigence non négociable.

Le congrès du MODEMAS-ECOLOGIE qui se tient le 5 novembre 2011 à Sainte-Anne sera l’occasion d’exprimer notre démarche de RE-FONDATION dans un contexte de crise difficile mais pas insurmontable.

Aucune fatalité, aucun déterminisme ne peut empêcher un peuple de s’exprimer et d’aspirer à sa souveraineté.

Aussi, il ne faut plus hésiter à rendre responsables Etat français et békés de la situation de notre pays. Il faut donc faire respecter notre droit à la dignité et à la responsabilité. Il faut exiger d’eux réparation dont la forme la plus essentielle est la réparation politique : c’est-à-dire celle qui consiste à donner aux Martiniquais les moyens de diriger eux-mêmes leurs affaires. C’est là encore une exigence non négociable.

[Fin de citation]

2/Les ambitions « spacio-économiques » du Modémas

Celles-ci ont été définies par Garcin Malsa, dans son livre « Lyannaj pour le changement ».
De fait, G. Malsa y propose 6 pôles spatio-économiques :

1. le pôle Fort-de-France / Lamentin / Ducos / Saint-joseph avec comme artère maritime la baie de Fort-de-France faisant fonction de port de Commerce, port de pêche et port de plaisance.
2. Le pôle Case-Pilote jusqu’au Morne-Rouge incluant ainsi les autres communes de la côte Nord-Caraïbe; Saint-Pierre étant le Centre maritime pour le commerce et la plaisance; tandis que le port de Case-Pilote serait destiné à la pêche.
3. Le pôle Ajoupa-Bouillon jusqu’à Trinité incluant Macouba, Basse-Pointe, Lorrain, Sainte-Marie, Gros-Morne. Etant entendu que Trinité devra reprendre ses activités de port de commerce et de pêche.
4. Le pôle Robert jusqu’au François qui inclut Saint-Esprit et le Lamentin nord-est. Les activités portuaires se trouveraient éclatées entre Robert et François respectivement pour le commerce, la pêche et la petite plaisance.
5. Le pôle Vauclin, Sainte-Luce incluant Rivière-Pilote , Marin, Sainte-Anne; avec le Marin comme port de pêche et de commerce sans oublier le Vauclin et Sainte-Anne qui viendraient enfin en complément pour la pêche.
6. Le pôle Diamant Rivière-Salée qui devra inclure Anse-d’Arlets et Trois-Ilets. Anse d’Arlets épousant les activités de la pêche et Trois-Ilets celles de la plaisance. Il serait bon d’envisager une activité commerciale sur Rivière-Salée comme cela sepassait autrefois.

3/Le MODEMAS veut trouver sa force et son énergie dans trois sources :

Pour y parvenir ce mouvement s’est donné une base doctrinale qui puise sa force et son énergie de 3 sources dont l’ancrage est martiniquais et la portée universelle.
Il s’agit de :
a- L’identité Césairienne comme exigence non négociable à notre épanouissement.

b- Le rejet du colon à travers des confrontations pour se libérer de toutes dominations, comme un héritage de Frantz FANON.

c-La reconnaissance de la diversité nécessaire à l’existence même des écosystèmes comme une contribution à la richesse du monde et à un humanisme réussi. Il s’agit d’un apport incontestable des mouvements écologiques pour lesquels l’ASSAUPAMAR est une référence.

========================

[Pour plus d’infos, voir le livre de Garcin MAlsa, dont nous avons parlé plus haut]

Tags: , , ,

Category: Actualité, Ecologie / Environnement, Politique / Institutions

Commentaires terminés