Congres du MODEMAS, les 3 principales motions

| 7 novembre 2011

Les principales résolutions votées au congrès du MODEMAS du samedi 5 nov. 2011 sont

On remarque au Bureau, Armand Nicolas qui prend des notes et, à gauche de la photo, Luc Reinette


 

1- Résolution pour le   Rassemblement pour  la sauvegarde

Le MODEMAS, réuni en congres le 5 novembre 2011, affirme l’urgence  d’un rassemblement large pour la sauvegarde de notre pays.

Celui-ci doit se faire sur les bases suivantes :

–          la maitrise de nos ressources, dont nos ressources humaines, avec pour objectif la réduction de notre dépendance énergétique, technologique et culturelle

–          la nécessité de tendre à l’autosuffisance alimentaire, seule garante de la survie de nos pays en temps de crise

–          l’affirmation de notre identité Martiniquaise dans l’ensemble Caraïbe-Amérique du Sud et dans le monde.

La gravité de la situation ne peut nous échapper et requière l’élaboration d’un projet Martiniquais partagé, permettant d’éviter compromission et ambigüité et redonner espoir à notre jeunesse.

2)    Résolution pour la Valorisation des solidarités

Le tourbillon du consumérisme  intégral, porté par le système actuel de production- consommation- croissance, cause de chômage et d’insécurité nous a fait renier peu à peu les valeurs qui nous ont construits.

Notre responsabilité est de transmettre, par l’éducation et la formation, ces valeurs d’écoute, de partage, et d’équité sociale  permettant de diminuer la violence et  l’épanouissement des personnes

Le MODEMAS réuni en congres le 5 novembre 2011, rappel l’impérative nécessité, de mettre en avant les solidarités basées sur la responsabilité afin de

–         recréer du lien social indispensable a une société apaisée.

–         surmonter les crises présentes et futures

–         atteindre la souveraineté

3)    Résolution pour une alternative à l’aménagement et au développement ,fondée sur l’écologie politique, dans la perspective  du développement durable et solidaire

Le MODEMAS réuni en congres le 5 novembre 2011 réaffirme son ancrage dans le développement durable et solidaire en tant qu’alternative au système libéral actuel.

La crise provoqué par les spéculateurs internationaux et leur relais locaux, continuent à désagréger notre société.

La mutation à travers un projet de développement global, le ménagement territorial et la démocratie participative s’imposent plus que jamais.

Nous appelons les martiniquais à s’impliquer dans les luttes qui ne manqueront pas de se durcir contre toutes les profitasyons, le génocide par substitution pour sauvegarder et valoriser la culture et l’identité, la préservation des terres agricoles et du littoral, l’emploi et l’éducation, l’égalité des genres et la justice sociale. C’est à travers cette mobilisation que seront définis de manière concrète les voies et moyens du développement durable et solidaire.

Tags: ,

Category: Ecologie / Environnement

Commentaires terminés