Une foire d’art contemporain à Fort de France, à l’Hôtel « L’Impératrice » les 26 & 27 nov. prochain

| 18 novembre 2011

La 1ere édition de la « Foire Internationale d’Artistes contemporains » aura lieu les 26 & 27 novembre, à l’Hôtel Impératrice à Fort-de-France, le verniassage aura lieu le 26 nov. à partir 18 H.

Les PARTENAIRES de cet événement sont à signaler: DRAC Guadeloupe, Conseil Regional de Guadeloupe, Azurel, WAB Assurance, artsvisuelscaribeens.com, Air Antilles Express, Fondation Clement, Sablim Sabliere. [Note d’Antilla: on y remarque l’absence du Conseil Régional de Martinique… et de la Ville du Marin]

> Habdaphai, artiste et fondateur du Marche de l’ Art Contemporain du Marin annonce la premiere edition de Pool Art Fair en Martinique les 26 et 27 novembre prochains a l’hotel l’Imperatrice a Fort-de-France. L’ artiste apportera a cette nouvelle exposition annuelle 10 ans d’ experience a la direction du salon du Marin qu’ il a commence avec 45 artistes et qu’il laisse aujourd’ hui avec plus de 80 exposants et une aura qui emane sur toute la Martinique.
> PooL Fair Martinique se differencie par son exigence dans la selection des oeuvres d’ artet une attention particuliere portee aux relations avec les collectionneurs et amateurs d’ art. La foire a l’ intention de placer ces artistes dans le debat international du monde de l’ art. PooL Art Fair se produit avec succes a New York, Miami et Guadeloupe. Ce n’ est pas qu’ une place d’échange commercial. La confrontation entre artistes leur permet d’ assurer leur promotion, d’ echanger avec les artistes de la Caraibe et du monde, de raffiner leur methode de monstration des oeuvres, de dialoguer avec le public, les collectionneurs, et de partager leur experience dans le cadre d’ animations ponctuelles. Cette manifestation est economique, artistique, educative et sociale. Tous les artistes engages dans une pratique contemporaine reguliere sont invites a participer. Les collectionneurs et amateurs d’ art sont aussi invites a se faire connaitre pour un tour exclusif du salon.

L’ EQUIPE

Habdapahai est Martiniquais et le crie bien fort (de France !). Sa peinture est une recherche permanente d’ expression de l’ être caraibe. Dans une profusion, Habdaphai retrouve la matière et la couleur, et nous dépêche d’ une abondante série de messages a travers des oeuvres qui sont autant de courriers.


Patricia Donatien s’ insurge contre l’ exotisme et contre cette violence symbolique qui force le caribeen qu’ il soit originaire de la Martinique, de la Guadeloupe, de la Barbade ou de Cuba a se définir comme peintre-artiste du soleil, des couleurs vives et des marches tropicaux. D’ abord artiste contemporaine, elle vit son art comme expression plastique d’ aujourd’ hui, de ce monde complexe, rapide, l’ art ressemble à la vie des hommes. Les tableaux peints par Patricia Donatien expriment donc la réalité de l’ existence dans la Caraibe des années 2000, une vie de croisements, d’ entrechoquements, de rencontres, de violences, de contradictions, mais aussi d’espérance et d’ avenir. La multiplicité, le foisonnement sont donc les bases de construction de ses oeuvres plastiques et picturales. Dans la Martinique ou vit cette artiste peintre, sa peinture respire l’ ile comme elle échappe a l’ile, éclatant dans un besoin de dire, d’ explorer et d’ embrasser le monde.


Thierry Alet est ne a Basse Pointe (Martinique) de mère Reunionnaise et de père Guadeloupeen. Il vit et travaille entre New York et les Antilles. Il propose des peintures faisant souvent preuve d’ humour et d’ une certaine provocation, Thierry Alet se rapproche du pop art et affirme que le rôle de l’ artiste est de montrer ce que nous ne voyons pas. Des 1999, Thierry Alet réalise plusieurs fresques manuscrites a Fort-de-France. Il recopie sur des murs désaffectés, des extraits du Cahier d’ un retour au pays natal d ‘Aime Cesaire en opérant une suppression systématique des blancs qui séparent les mots, annulant les respirations entre les lignes, entraînant ainsi une incapacité a lire les textes. Acte pictural plutôt que littéraire, le texte perd de sa logique linéaire pour n’ être qu’ une succession dense de signes.


Autodidacte, Martine Baker est artiste céramiste. passionnée par les plantes, elle s’ inscrit aux cours de céramique du SERMAC afin d’ apprendre a réaliser des pots. Elle y découvre une véritable passion, la voici qui installe progressivement fours et atelier à son domicile et se met a produire des objets décoratifs issus de l’ univers Martiniquais. parallèlement elle approfondit la technique du raku japonais pour réaliser des pièces puissantes, au tour, véritables oeuvres d’ art préservant tout leur mystère des terres craquelées, fragiles ou les failles sont apparentes.  Artiste cherchant, fouillant au plus profond de la matière, celle qui est pétrie sous ses mains, mais aussi celle de sa propre matière intérieure, ses productions artistiques sont le fruit d’ une osmose entre la créatrice et son environnement.


L’ hôtel l’ Impératrice, 15 rue de la Liberté a Fort-de-France, dirigé par Ghislaine Glaudon, a, au coeur de Fort-de-France, face au magnifique parc de la Savane, le charme et caractère du lieu riment avec élégance et authenticité créole. L’ architecture moderniste des années 50, se prête parfaitement a une exposition d’ art contemporain. Cet hôtel résolument ancre dans la culture et la promotion des Artistes appartient a une famille de collectionneurs et fut pendant longtemps la résidence de l’ artiste pionnier de l’ art contemporain en Martinique Khokho René Corail.
_________________

PARTENAIRESDRAC Guadeloupe, Conseil régional de Guadeloupe, Azurel, WAB Assurance, artsvisuelscaribeens.com, Air Antilles Express, Fondation Clément, Sablim sablière


Tags: , , ,

Category: Culture/Société/Caraïbe/Kreyol

Commentaires terminés