Elections, le nouveau « Nord » est arrivé

| 27 juin 2012

Lors des élections législatives l’une des grandes surprises aura été la victoire de Nestor Azerot, qui, a battu  le candidat de Serge Letchimy, M. Luc-Louison Clémenté, alors que beaucoup voyait ce dernier s »imposer… 
Les chiffres et la courte analyse de ANTILLA

Législatives 2ècirconsc.NORD

 

Et notre premier commentaire

Pour un coup d’essai, c’est un coup de maître. Nestor Azérot, ne cesse donc de surprendre. Et d’abord ses adversaires, qui, jusqu’ici, ont manifestement tendance à le sous-estimer. Distancé seulement de 200 voix, à l’issue du 1er tour, Luc-Louison Clémenté, quoiqu’il dise, s’est dû imaginé vainqueur dans 7 jours. Et il y avait de quoi, car, en ajoutant les suffrages de Mme Dulys (3 117) de Ismain Félix (1 407), voire même une bonne partie des voix de Yan Monplaisir, il pouvait se voir à la tête d’une sacrée cagnotte, sans compter le redoublement de ses voix sur Schœlcher. Si celles-ci sont bien venues, puisque d’un dimanche à l’autre, elles sont passées de 2571 à 4364 (+ 1 793), elles n’ont pas tellement renforcé sa position, puisqu’à Schœlcher même, Azérot a accru ses scores de 1 671 v. ! Certes mathématiquement, la victoire d’Azérot s’est construite sur sa commune. Son score passant de 3918 à 7049, soit + 3131, tandis que Clémenté passait de 350 à 1 627 (+ 1 277). Mais, politiquement, la victoire s’est jouée ailleurs. M. Clémenté, très professoral, a cru asséner face à son adversaire des chiffres et des propositions, dont certaines d’ailleurs concernant les efforts à réaliser pour élever notre niveau de capacité d’autosuffisance alimentaire sont importantes, mais ceci n’a nullement impressionné Azérot. Celui-ci s’est cantonné à citer des chiffres démontrant à tous le délabrement des communes du Nord et, in fine, réussissant à coller à son adversaire l’image d’un gestionnaire de la richissime CACEM, cette structure qui gère des budgets considérables, mais pour le quadrilatère béni de Fort-de-France, Schœlcher, Lamentin, Saint-Joseph. Chacun du Nord pauvre avait compris. Il n’en fallait pas plus, pour faire sortir de leur réserve, les plus de 11 000 personnes qui ont assuré une indiscutable victoire au maire de Sainte-Marie. De plus, dans les face à face télévisés, il a réussi à rappeler de sa fidélité pour Claude Lise, une subtile pique visant Luc-Louison Clémenté, qui avait lui changé d’orbite lors du « Référendum »…

Category: Actualité

Commentaires terminés