Foot : des élections disputées…

| 10 novembre 2012

Le foot martiniquais qui perd beaucoup de licenciés et des spectateurs  a besoin de toutes ses forces vives pour se relancer.  Mais, pour l’instant les deux équipes qui entendent assurer ce superbe objectif, se déchirent… Où en est-on aujourd’hui ?

Car La bataille pour la présidence de la ligue de football est engagée entre deux équipes :  

Le quatuor Samuel  Pereau-Georges Duquesnly-Claude Chadet- Fred Miram Marthe Rose et
Le « Foot Passion » du quatuor  Frantz Fortuné-Raymond Marie-Joseph- Olivier Pendant- Guy Tircy… Cette liste « Foot Passion » a été déclarée « irrecevable »   par  l’actuel comité directeur de la LFM.  Foot Passion qui estime incarner l’alternance  a saisi la 3F, le CNOSF et  les tribunaux pour participer aux élections prévues le mardi 13 novembre.

Des enjeux suivis par les politiques…

Serge Letchimy. L’ancien bon défenseur central du Good Luck Serge Letchimy   a tenu à être informé des forces en présence et des présidentiables.  La région sponsorise la sélection de Martinique. Elle doit débloquer une nouvelle subvention pour la phase finale de la coupe des nations ou la Martinique renforcée par d’autres professionnels cherche à  terminer dans le dernier carré qualificatif pour la Gold Cup. Un échec du Team Martinique à Antigue en décembre satisferait  et ferait rigoler  la Guadeloupe qui a  considéré son nul contre  la Martinique synonyme d’élimination  comme un affront. Le sélectionneur guadeloupéen  Steeve Biscascéne est parti. Des joueurs professionnels guadeloupéens Stéphane Auvray, Larry Clavier, Loic Loval qui ne veulent plus porter les couleurs des Gwadas Boys ont pointé du doigt l’amateurisme de la ligue guadeloupéenne de football. Son président Guy Roch déçu de l’échec de la sélection et  très critiqué par les guadeloupéens  a décidé de ne pas  se représenter  lors des élections générales  prévues le samedi 8 décembre.

Josette Manin. L’ancienne handballeuse  de qualité désormais présidente du conseil général Josette Manin a demandé  à son président de la commission sport  Jean-Claude Jabol  d’être actif sur le terrain du foot. Ce conseiller général PPM  qui connait bien le sport était le seul homme politique martiniquais  présent à l’aéroport Aimé Césaire pour y féliciter  la sélection de Martinique  pour sa qualification en Guadeloupe. La collectivité départementale finance  le trophée Yvon Lutbert qui ouvre la saison de football. Elle a payé  des billets d’avion pour que des footballeurs  professionnels  renforcent la sélection engagée dans la coupe des nations de la Caraïbe.

Bataille de procédures

Samuel Pereau sans étiquette politique  est bien vu des deux assemblées  locales. Son coté consensuel fait la force de cet homme doté d’une grande capacité d’écoute.  Le foyalais qui n’était pas très chaud à se représenter à cause des aléas multiples et des difficultés financières  pour appliquer des actions a accepté  de briguer une nouvelle mandature. Samuel Pereau a pesé le pour et le contre, conscient de la lourdeur de la tache a fini par tenir compte  des appels pressants de ses amis de l’actuel comité directeur, de ses mandants  les représentants des clubs mais aussi du personnel de la ligue pour qu’il s’aligne dans la course à la présidence de la LFM. Samuel Pereau est en position de force pour être  reconduit président de la ligue de football de Martinique  et remettre tout le monde d’accord.

Frantz Fortuné. L’opposition qui a dénoncé des dysfonctionnements  récurrents, une mauvaise gouvernance du foot et a annoncé comme tête de liste Frantz Fortuné pour  repenser le foot martiniquais dans son organisation, sa gestion administrative et financière. Elle a changé de fusil d’épaule à en croire des voix autorisées.  Raymond Marie-Joseph plus connu serait désormais en première ligne  pour provoquer une alternance.  Le présidentiable foyalais qui  n’est pas le premier venu et dispose d’un solide réseau. Ce défenseur qui a fait les beaux jours du Good Luck a ses entrées dans le monde des entreprises et à la région d’un autre goodLuckiste Serge Letchimy.  Foot Passion qui estime  la première discipline de l’ile moribonde  a été déclaré non conforme aux règlements par la ligue de football.  Une irrecevabilité qui a conduit les opposants  à saisir  la fédération française de football, le CNOSF  sur les conseils de leur avocat Eric Valère.  Le groupe Foot Passion qui affirme que les dirigeants actuels  du foot sont dépassés et le football martiniquais en déclin a amené Samuel Pereau à ouvrir sa liste  pour obtenir l’adhésion des clubs  comme en 2008.

[Texte complet de l’article dans Antilla]

 

Tags:

Category: Actualité

Commentaires terminés