Journée porte ouverte à la découverte des fouilles archéologiques du site de la Pointe Petite Poterie (commune du Marin)

| 5 décembre 2012

Le Conservatoire du littoral vous convie à une journée porte ouverte le mercredi 12 décembre 2012 de 9h00 à 12h00, à la découverte des fouilles archéologiques réalisées sur le site de la Pointe petite poterie (MARIN). Le site de la Pointe Petite Poterie livre ses trésors du passé…

 

Une campagne de fouilles archéologiques a débuté le 26 novembre 2012 au Marin pour une durée de trois semaines, à la Pointe Petite Poterie, site naturel protégé par le Conservatoire du littoral. L’opération, dirigée par l’archéologue David Ollivier, s’inscrit dans le cadre d’un programme collectif de recherche interrégional dirigé par Henri Amouric, directeur de recherche au CNRS.

 

Pourquoi des fouilles ?

 

Le nom de « Petite Poterie» est déjà révélateur d’une pratique ancienne de fabrication d’objets en terre cuite sur les lieux. La présence de deux fours, dont un de potiers, et les restes de terre cuite qui jonchent le sol, ne laissent aucun doute quant à la fabrication de tuiles, briques et poteries sur le site au cours du 18ième  siècle.

Le site de la Pointe Petite Poterie constitue donc une importante source d’information sur l’activité potière de la Martinique.

 

Dès 2007, un  diagnostic d’archéologie préventive avait déjà  permis de mettre en évidence les structures de plusieurs bâtiments et dépotoirs liés à l’activité de la poterie de l’ancienne habitation Dalençon. Elle était d’ailleurs représentée sur la cartographie datant du 18ième siècle. Les dimensions insoupçonnées de ces bâtiments laissent supposer que nous sommes en présence d’une industrie céramique d’importance.

 

 

 

 

Depuis le 26 novembre, une équipe de 5 archéologues a procédé au dégagement des deux premières couches de démolition. Un important travail de nettoyage du four a été entrepris afin de pouvoir en faire une lecture précise (agencement de la maçonnerie, type de mortier employé, imbrication des différents éléments constituant la structure). Cette étude précise nous permettra, d’une part de mieux comprendre son fonctionnement, et d’autre part de proposer une reconstitution de l’ensemble.

 

Cette opération archéologique constitue donc le point de départ d’une mise en valeur du site portée par le Conservatoire du littoral.

 

Cette opération est soutenue par la DAC de Martinique, l’association Arkaeos et le laboratoire d’archéologie médiévale et moderne en méditerranée.

Contact : MOREAU Marie-Michèle  – 06.96.86.01.31.

 

 

 

Tags: , ,

Category: Actualité, Culture/Société/Caraïbe/Kreyol

Commentaires terminés