Elections Université Martinique : une large victoire pour la Pr Corinne Mencé-Caster , 18 voix devant Fred Célimène (11 v.) et le Pr Georges Virassamy (8 v.)

| 7 décembre 2012

Université :  ELECTIONS UNIVERSITAIRES  SUR LE POLE MARTINIQUE (UAG)

   Le 5 décembre dernier se sont déroulées les élections pour le renouvellement des 3 conseils de l’UAG à savoir le CA (Conseil d’Administration), le CS (Conseil scientifique) et le CEVU (Conseil de la vie Universitaire). Ces élections se déroulent de manière autonome sur les trois pôles que comporte notre université : la Guadeloupe, la Guyane et la Martinique.

Sur le Pôle Martinique, aux élections du Conseil d’Administration, le Pr Corinne Mencé-Caster (Faculté des Lettres et Sciences Humaines) a remporté, dans le collège des professeurs, une large victoire avec 18 voix contre 11 voix au Pr Fred Célimène (Faculté d’Economie) et 8 voix au Pr Georges Virassamy (Faculté de Droit). C’est la première fois qu’un candidat-femme remporte pareille victoire dans un univers où les enseignants de sexe masculin sont très largement majoritaires.

Ce résultat est une reconnaissance de l’énorme travail abattu dans l’ombre par C. Mencé-Caster en tant que vice-présidente de l’UAG, travail qui a permis que notre université passe, comme ses sœurs hexagonales, au RCE (Responsabilités et Compétences Elargies) sans trop de difficultés. En effet, suite à la LRU (Loi de Réforme de l’Université), les universités sont devenues autonomes et gèrent un budget souvent dix fois supérieur au précédent. Ce sont elles qui désormais paient leur personnel enseignant et administratif et non plus l’Etat. Cela deviendra effectif s’agissant de l’UAG à compter du mois de janvier 2013.

Sur les trois pôles de l’UAG, des voix se font entendre pour que le Pr Corinne Mencé-Caster se présente aux prochaines élections à la présidence de l’Université puisque la LRU a supprimé la règle de l’alternance polaire qui voulait que la présidence tourne entre chacun des trois pôles (en réalité, cette alternance ne s’est effectuée qu’entre Guadeloupéens et Martiniquais). Désormais, l’université étant devenue une sorte d’entreprise avec des pouvoirs (et des responsabilités) élargis, seule la compétence, l’intégrité et le dévouement envers l’institution comptent, toutes qualités unanimement reconnues à C. Mencé-Caster.

Cette première victoire sur le pôle Martinique inaugure-t-elle une victoire encore plus grande en janvier prochain ? Seul l’avenir nous le dira…

 

 

Tags: , , , ,

Category: Actualité, Enseignement/Education/Ecoles

Commentaires terminés