Affaire Mongin, Me Duhamel écrit au Préfet de la Martinique

| 13 septembre 2013


Cette lettre nous a été transmise par l’ASSAUPAMAR, qui a également écrit aux Politiques du Pays.

Nous publions également le point de vue du directeur de l’ONF, itw faite par  Nathallie Laulé et qui sera intégralement dans ANTILLA du 20 -09-2013

 

Claudette DUHAMEL

Avocat    

Immeuble Bel Azur 6ème étage

     46, 48, Rue Schœlcher    

  97200 – FORT DE FRANCE

Tél 0596 70 10 38 Fax 0596 60 95 76A

Fort de France, le 9 septembre 2013

 

Monsieur le Préfet de Région

Préfecture de la Martinique

Rue Victor Sévère

97200 FORT DE France

 

 

 

URGENCE SIGNALE

TELECOPIE + LETTRE R.A.R.

 

Objet : Demande de concession sur l’ilet Oscar au profit de Monsieur Albert MONGIN

Monsieur le Préfet,

Depuis plus de 30 ans, mon client M. Albert MONGIN exerce une activité touristique sur l’ilet Oscar, contribuant ainsi à la création de nombreux emploi et à la promotion de la destination Martinique.

 

A plusieurs reprises, il a sollicité une autorisation pour embellir ses installations sur l’ilet Oscar et pour les mettre aux normes sanitaires et environnementales. Il a engagé un architecte pour produire un projet qui aurait pu, espérait-il, être amendé et encadré par un cahier des charges.

Là encore il a essuyé une fin de non recevoir.

Par contre, prenant prétexte de la non-conformité de ces installations, vos services lui dressent périodiquement des procès verbaux de grande voirie pour des condamnations devant les tribunaux. Ce qui est utilisé pour justifier un acharnement à vouloir détruire son outil de travail.

Or, Monsieur de LUCY qui a également un établissement touristique sur l’Ilet Oscar n’est nullement inquiété par l’ONF et vos services qui lui accordent toutes les autorisations qu’il souhaite

Monsieur MONGIN  a sollicité plusieurs réunions qui se sont tenues en sous préfecture du Marin en présence du sous préfet et la Direction de l’ONF, pour tenter d’obtenir une autorisation d’occuper les lieux qu’il a aménagés.

Lors de ces réunions, il devait se heurter à un refus obstiné de la part de l’ONF qui à ces occasions a indiqué qu’il accorderait à  Monsieur de Lucy cette concession qu’il refusait à mon client.

Acculé au désespoir par tant d’injustice et d’acharnement, Monsieur MONGIN a entamé une grève de la faim le jeudi 05 septembre 2013, suite à une nouvelle tentative de l’ONF de destruction de son outil de travail. 

Cela est de nature à compromettre gravement sa santé, vu son âge avancé, 71 ans !

Vous ne pouvez laisser prospérer une discrimination aussi manifeste sans mettre en cause l’obligation d’équité que l’Etat a à l’égard de tous ses citoyens.

Je ne doute pas, Monsieur le Préfet, que dans le respect du principe d’égalité des citoyens devant la loi, et par soucis d’équité et d’humanité, vous interviendrez dans les meilleurs délais pour réparer cette discrimination dont est victime M. MONGIN et mettre fin aux risques de détérioration de sa santé.

Je renouvelle donc pour mon client M. Albert MONGIN ma demande de concession sur l’ilet Oscar pour lui permettre de poursuivre et développer ses activités économiques dans les meilleures conditions sanitaires et environnementales. Il en a droit au même titre que M. de Lucy.

 

 

Veuillez agréer, Monsieur le Préfet, l’assurance de ma parfaite considération.

 

 

 

 

C. DUHAMEL

 

 

 

Copie au 

Sous Préfet du Marin et à l’ONF

 

Tags:

Category: Actualité

Commentaires terminés