Prix André Aliker : acte 2 réussi

| 10 juillet 2014

Organisé par le Club Presse Martinique, le Prix André Aliker – en hommage à l’éthique, au travail et à la bravoure de l’illustre journaliste martiniquais assassiné – a récemment vu sa deuxième édition. Un évènement dont la vocation essentielle est de saluer les talents, confirmés ou naissants, et d’encourager les vocations inhérentes à la pratique journalistique.

Le jury de cette deuxième édition était présidé par le rédacteur en chef de France-Antilles, Rudy Rabathaly, et composé de l’ancien journaliste Bernard Régis, de Camille Montout, de la Délégation Académique aux Arts et à la Culture (DAAC) et de Nathalie Almar, maître de conférences en Sciences de l’Information et de la Communication à l’UAG.

Rodolphe Lamy, Prix André Aliker 2014 (MI)blog

 

Journalistes professionnels, mais aussi lycéens et étudiants pouvaient concourir dans différentes catégories (presse écrite, audio, vidéo), et il est à noter que dans la catégorie « presse écrite », trois prix furent décernés aux prétendants lycéens et étudiants (assurément là une volonté de saluer ces jeunes candidats et de les encourager à poursuivre leur pratique journalistique).

Dans la catégorie « presse écrite lycéens », le 1er prix fut ainsi attribué à Sarah Fuqaha, élève au lycée de Bellevue, pour un article intitulé « Césaire sera toujours Aimé » ; un texte dans lequel la jeune fille décrit et commente un hommage rendu au chantre de la Négritude par des élèves du lycée (voir texte).

Dans la catégorie « presse écrite étudiants », le 1er prix fut décerné à Fabiola Rosée, étudiante en 3ème année de licence de Sciences de l’information et de la communication, pour un article intitulé « L’art recycle : de la matière et de la vie » (voir texte), une production dans laquelle la jeune femme décrit letravail de plasticiens qui, dans leurs créations, utilisent des objets et matières que nous voyons et utilisons au quotidien (bois, tôle, plastiques, photos, etc.). « Diplômes » inhérents au Prix, tablettes tactiles (offertes par Orange, partenaire de l’évènement), abonnements à France-Antilles, Justice et Antilla, ainsi que chèques de récompense furent offerts à des lauréats tantôt émus, tantôt intimidés (surtout les plus jeunes d’entre eux), mais toujours ravis.

Enfin, last but not least, le Prix André Aliker 2014 fut attribué à notre confrère Rodolphe Lamy, journaliste à France-Antilles, pour son enquête intitulée « Nuages au-dessus de la tour », un dossier consacré – entre autres points – aux financements inhérents à la construction de la Tour Lumina, à Fort-de-France. La prochaine édition du Prix André Aliker aura lieu en 2016 ; confirmations et nouvelles découvertes de talents sont déjà attendues.

Tags:

Category: Actualité

Commentaires terminés