PKLS: LA CTM 2015 « EST UNE ESCROQUERIE »

| 22 octobre 2015

LE « PATI KOMINIS POU LENDEPANDANS EK SOSYALIZM (PKLS)  » exprime  une opinion tranchée sur la CTM et distincte de toutes les autres. Sous le titre « NON A LA C.T.M.’publiée ce jeudi (22 oct 2015) elle rejette avec virulence le nouveau Statut et conclut son texte ainsi
 » NON A LA C.T.M. : NOUVELLE ASSEMBLEE COLONIALE!  NON A L’ESCROQUERIE !  EN AVANT POUR LA LIBERATION NATIONALE ET LA CREATION D’UN ETAT MARTINIQUAIS EMANATION DE NOTRE PEUPLE !  » (PKLS:Martinique le 21 octobre 2015)

En voici un extrait

  • « La lutte contre cette coalition malsaine est d’autant plus urgente qu’on assiste en ce moment au déroulement d’une gigantesque escroquerie politique avec la mise en place de la nouvelle institu- tion coloniale qu’est la C.T.M. (Collectivité Territoriale de Martinique)
  • Tous ces coalisés avec une « belle » unanimité nous font croire que nous vivons un moment « historique », que la nouvelle assemblée unique sera dotée de moyens considérables, d’un bud- get colossal, qu’elle pourra développer l’économie, qu’elle disposera de pouvoirs nouveaux, qu’el- le pourra adapter « les lois », que les membres de l’exécutif seront pratiquement des «ministres», que le conseil exécutif sera un petit gouvernement, que le président de l’assemblée « dirigera » la Martinique, d’où l’importance de procéder au « bon choix », et autres balivernes …
  • En réalité toutes ces affirmations ne sont que des leurres et constituent la trame d’une vaste escroquerie politique destinée à tromper notre peuple et à pérenniser la domination coloniale.
  • La C.T.M.: UNE NOUVELLE INSTITUTION COLONIALE 
  • La nouvelle collectivité coloniale qu’est la CTM est parfaitement définie par la loi suprême fran- çaise (la Constitution) qui dit textuellement : « la collectivité territoriale de Martinique succède au Département et à la Région de Martinique dans tous leurs droits et obligations ». Où est donc la nouveauté dont on nous rebat les oreilles ? On prend les 2 assemblées telles qu’elles existent pour n’en faire qu’une, avec leurs mêmes compétences. Un point c’est tout !
  • Prétendre le contraire c’est tromper le peuple.
  • Il n’y aura donc pas de budget colossal, puisque ce sont les budgets du Conseil General et du Conseil Régional qui ne feront plus qu’un. Il n’y aura pas non plus de marges de manœuvre supplé- mentaires comme le prétendent « les politologues » autoproclamés puisque les recettes des 2 as- semblées sont affectées à des dépenses précises (réseau routier, établissements d’enseignement, aide sociale, formation professionnelle…)
  • Pérorer par ailleurs sur la possibilité de la CTM de promouvoir le développement économique c’est là encore semer des illusions. Rappelons que la nouvelle collectivité ne fera que «récupérer» l’actuelle compétence de la région en matière économique. Nous avons tous vu ce qu’a donné cet- te compétence qui n’offre aucun pouvoir de rompre avec l’économie coloniale, l’agriculture colo- niale cause de notre totale dépendance alimentaire, de maitriser l’importation, de protéger nosartisans et petits producteurs, de promouvoir une véritable industrie agroalimentaire, de préser- ver notre terroir agricole, de développer et de préserver nos ressources naturelles, de faire reculer le chômage, de sortir notre peuple et en particulier notre jeunesse du désespoir, de freiner l’émi- gration tant mortifère pour notre pays… c’est de cette incapacité à construire une éco- nomie martiniquaise qu’héritera la CTM.  » – Fin de citation

Tags:

Category: Actualité

Commentaires terminés